AccueilAccueil  Nos AmisNos Amis  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petit moment près de la marre [PV Korrigane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Nuage de Sable



Messages : 12
Date d'inscription : 08/02/2011
Age : 28

Feuille de Guerrier
Sexe: Mâle
Rang : Apprenti (e)
Relations:
MessageSujet: Petit moment près de la marre [PV Korrigane]   Lun 14 Fév - 17:20

    Nuage de sable… il ne se faisait pas encore tout à fait à ce nom, même s’il était celui qui l’avait choisie. Même s’il n’avait pas passé beaucoup de temps avec les humains, il en avait passé suffisamment pour se sentir assez démunie dans la nature. Mais il s’y sentait bien également. Son instinct était toujours intact et il s’était plutôt bien débrouiller jusqu'à maintenant.

    Cela ne l’empêchait pas de faire régulièrement un tour du territoire. Il n’était pas sur d’avoir bien imprégniez toute les odeurs des autres chats du clan, pas plus que la limite de leurs territoire, alors il apprécie – lorsqu’il se sentait assez motiver pour ça – d’aller se dégourdir les pattes. C’était d’ailleurs la raison pour laquelle il se trouvait devant la marre au grenouille.
    Cette endroit était assez extraordinaire, les seul autres animaux qu’il avait pût observer avant se limitais au chien et aux quelques rats assez téméraire pour s’aventurer dans le quartier de ses anciens maîtres. Mais la il y avait de longue et souple tige de roseau qui accompagnais ses mouvements lorsqu’il les frôlait et ses amusante petite créature qui croissait et sauté dans tous les sens lorsqu’il faisait mine de vouloir les attraper.

    Mais il faisait trop froid pour que les petite grenouille sorte, il n’y avait que quelque petit insecte volant ou sautillant. A peine de quoi le maintenir éveillé. Alors c’est un peut somnolant qu’il entendit un bruissement provenir non loin de lui.

    « - Qui est la ? » Fit-il en se redressant.

    Lentement il s’étira, faisant rouler ses muscles sous ça peau, un pur délice. Puis il se remis correctement sur ses pattes cherchant à savoir d’où venait le bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Korrigane

Membre Solitaire


Messages : 62
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part dans la galaxie

Feuille de Guerrier
Sexe: .: Féminin
Rang :
Relations:
MessageSujet: Re: Petit moment près de la marre [PV Korrigane]   Mar 8 Mar - 16:44

Ne Laisse Pas La Peur Te Surpasser ...



PV Nuage de Sable


Ne laisse pas la peur te surpasser ... C’était ce que je m’étais dite, ce matin d’hiver. Je m’étais promis d’entreprendre des choses amusantes afin de ne pas être surpassée par l’ennui. Mais, est-ce amusant d’aller visiter la mare aux grenouilles ? Non. Alors pourquoi y-aller. Connaissez-vous la curiosité ? Oui ? Non ? Pas grave. Pour l’instant, la déesse de la mauvaise saison avait encore frappé. Tout était gelé, givré, froid. Plus aucune âme aurait voulut passer par là. J’étais seule et cela me plaisait. À quoi bon être solitaire si on a des amis. À quoi bon être solitaire si l’on ne supporte pas l’ennui ou la solitude. J’avais fait des choix et jamais je ne me contredirais. Le ciel était d’un bleu tirant vers le gris souris. Presque bleu pastel. On y voyait quelques nuages voguant dans les cieux au gré du vent tels de petits navires ne sachant où aller. C’était ça, c’était l’hiver. Il fallait se débrouiller et essayer de vivre normalement. Mais ce n’était point facile, au contraire ! Mais ce n’était pas aujourd’hui qu’allait sonner l’heure de ma défaite. J’étais jeune et avait encore énormément de choses à découvrir. Un fumet particulièrement attirant me fit tourner la tête. Un petit lapin insouciant sautillait non loin de là, comme si l’été était arrivé. Mi-rampante, mi-courante, je m’approchais de lui et l’abattit d’un simple coup de patte. Et un petit lapereau de moi, pensais-je intérieurement. Mais je ressentis quand même un léger pincement au cœur. Que j’aurais aimé sautiller ignorante de ce qui se passait autour de moi. Ressentir un rayon de soleil réconfortant dans cette vie misérable. J’aurais vendu mon âme pour un seul court instant de bonheur. Je n’eus donc pas le cœur à manger le pauvre petit animal et le laissait au prochain prédateur affamé qui serait bien content de voir son repas servit pratiquement sur un plat. J’avais l’impression que les arbres gelés autour de moi s’étaient un peu penchés pour me récompenser de ne pas avoir mangé le petit rongeur. C’était comme s’ils avaient utilisés leur dernière force pour baisser leurs robustes branchages vers moi. Mais c’était sûrement la faim qui me faisait voir des hallucinations. J’espérais en tout cas. Arrivée à la mare aux grenouilles, je fus d’abord rassurée par sa taille, en effet, je la croyais beaucoup plus grande. Puis, je me rappelai de quelques rumeurs que l’on racontait à son propos. Dès qu’on s’en approchait trop, on risquait de s’engluer jusqu’au cou ou même plus. Cette seule pensée me fit frissonner. Comment pouvait-on donc habiter dans de lieux pareils, quelle horreur ! En plus, comment s’endormir avec de petites grenouilles vertes qui coassaient à tue-tête à toute heure de la nuit. Décidément, ces bêtes-là m’horrifiaient. Tout à coup, je sentis une odeur féline, et pas la mienne. Je sautai habilement et rapidement dans le premier buisson touffu venu non sans faire du bruit. Et mince. On allait sûrement me poser des questions, puis me parler pendant des heures ou encore me cracher dessus car j’étais solitaire. J’avais hélas raison, la réponse que j’attendais tant ne tarda pas à venir.

« Qui est-là ? »


J’avais envie de lui répondre, quelque chose de sarcastique pour bien lui couper le clapet. Peut-être allait-il mal le prendre. Peut-être avait-il quelques amis dans le coin qui l’aideraient s’il voulait lancer un combat. Mais mon tempérament l’emporta, comme presque dans tous les cas.


« Mais personne, bien sûr. Rendors-toi mon petit. »


J’étais fière de cette phrase. C’était ma mère qui me l’avait appris pour bien montrer qu’on était le chef et qu’on ne se laisserait pas faire. Du moins, c’était ainsi qu’elle me l’avait expliqué. Mais je lui faisais la plupart du temps confiance, alors pourquoi pas cette fois-ci. Je sortis du buisson et relevant bien ma tête. J’avais l’air fière et avait totalement oublié la faim qui me tenaillait depuis mon estomac. J’avais l’impression de renaître tandis que mon caractère reprenait, une fois de plus, le dessus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Korrigane

Membre Solitaire


Messages : 62
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part dans la galaxie

Feuille de Guerrier
Sexe: .: Féminin
Rang :
Relations:
MessageSujet: Re: Petit moment près de la marre [PV Korrigane]   Mar 12 Avr - 17:07



Up ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Petit moment près de la marre [PV Korrigane]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petit moment près de la marre [PV Korrigane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
§.La guerre des Clans.§ :: Tribu du Chêne :: Les territoires :: La mare aux Grenouilles-
Sauter vers: