AccueilAccueil  Nos AmisNos Amis  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 .: Mon Beau ... Sapin ? :.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Korrigane

Membre Solitaire


Messages : 62
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 21
Localisation : Quelque part dans la galaxie

Feuille de Guerrier
Sexe: .: Féminin
Rang :
Relations:
MessageSujet: .: Mon Beau ... Sapin ? :.   Dim 6 Mar - 15:54

Mon Beau ... Sapin ?



PV Étoile de Printemps




Mon beau sapin, roi des forêts, que j’aime ta parure. On aurait du remplacer « sapin » par « cerisier ». Pourquoi ? Parce que, justement, je me trouvais devant un de ces magnifiques arbres qui, en été, deviennent rose saumon. À ce moment là, les pétales de leurs fleurs mirifiques tombent et forment une couverture de même couleur et tout aussi bonnement odorante sur le sol. C’était la belle saison. Pas celle-ci. La moche saison, celle que j’étais en train de vivre, celle que je maudissais chaque soir. Une horreur. Le froid, les maladies, la famine, le gibier. Et je le répétais à qui voulait l’entendre. Donc, à des écureuils qui se fichaient sûrement de ce que cela voulait dire. Justement, j’avais envie de grimper dans un arbre et de m’y réfugier entre leurs feuilles pas encore tombées au sol. De piquer un petit somme, de me réveiller puis d’aller chasser. C’était une possibilité, mais seulement réalisable au printemps ou en été. Ah, période de bonheur, tu me manques tellement. Mais une envie me pris soudain. Un beau bouleau fort robuste se trouvait devant moi. Je ne puis résister devant son écorce fait pour grimper dessus, devant ses racines émergeant de la terre, devant ses branches s’élevant vers les cieux en signe de pardon. De pitié. Je m’élançais donc, et, en plusieurs bonds, atteignis la première branche. Elle craqua sous mon poids et je m’efforçais de retrouver mon équilibre. Après être sûre d’être stabilisée, je m’asseyais sur le faible branchage couvert de givre et observais le panorama que m’offrait ce jour sans brouillard ni nuages. Devant moi s’étalait un immense champ de blé abandonné sûrement à cause de la saison froide. Je secouais ma tête puis la levait vers le ciel. Le ciel était d’un bleu azur immaculé et aveuglant. Sa beauté était horrifiante car elle brûlait les yeux. Cela aurait sûrement été agréable de le regarder si on n’avait eu point mal. Mais là, il n’y avait pas d’autre choix et je voulais voir quelque chose de beau. Quelque chose que tout le monde pouvait voir en même temps que moi en ce même moment. C’était mon œil droit qui avait commencé à s’embuer de larmes s’efforçant d’aller se déverser sur mon pelage. Puis, j’avais baissé ma tête. À quoi bon se faire souffrir si on a encore toute une belle vie devant soi. J’étais jeune et avais encore d’autre chose à vivre, à découvrir. Si je rêvais d’aventure c’était que j’avais peur de m’élancer, seule, au-delà de cette forêt que je connaissais si bien. Dans ses moindres recoins, chaque fleur, chaque pétale, chaque brin d’herbe. Mon existence était consacrée à ce lieu et je ne pouvais point le quitter sous peine d’être prise de soudains regrets. Et tout à coup, je la vis. Elle me ressemblait tellement par rapport à son pelage, ses pattes et son assurance. Mais ses yeux brillaient d’une toute autre lueur que la mienne. Ils étaient bleu azur comme le ciel qui venait de m’avoir fait souffrir. Ses iris reflétaient la bonté et la douceur. Je venais de découvrir une toute autre façon d’être. Je ne pouvais plus détacher mes yeux d’elle, j’étais fascinée. Elle ressemblait tellement à ma mère que pour la deuxième fois de ma journée, je me mis à pleurer. En silence. Toute la douleur enfouie dans les années passées me remontait à la gorge. Je tremblais mais essayais d’être discrète afin de masquer ma présence. Mais la branche cassa, trop longtemps exposée à un poids imposant pour sa petite taille. Mon estomac remonta comme lorsque l’on entre en chute libre. Et j’étais en chute libre. Le sol se rapprochait de moi à vitesse vertigineuse. Ou l’inverse. J’essayais péniblement d’utiliser ma queue pour essayer de tomber sur mes pattes mais je m’écroulais lamentablement sur le sol, un goût métallique présent dans ma bouche. Je m’étais mordue la langue et un mince filet de sang dégoulina sur ma gorge. Le seul mot qui me vint à l’esprit pour exprimer ma douleur sortit tout seul de ma bouche.

« Aie. »


Je l’avais dit sans aucune intonation, pour ne pas montrer que je souffrais péniblement. Je ne voulais pas montrer mon infériorité à l’inconnue qui me fascinait tant. Je baissais ma tête et fixais bêtement le sol en espérant qu’une réponse ne tarderait pas à se montrer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Etoile de Printemps

Fonda Cindra ~ Meneuse de la Source
Sadique et Sans Pitié

Fonda Cindra ~ Meneuse de la SourceSadique et Sans Pitié

Messages : 1171
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 18
Localisation : Tanière du Chef

Feuille de Guerrier
Sexe: ♀
Rang : Meneuse
Relations:
MessageSujet: Re: .: Mon Beau ... Sapin ? :.   Dim 13 Mar - 12:16

    |Excuse moi le retard. Et mes yeux sont rouges sang U.U|

    Un Matin froid pour une fin d'Hiver. La neige commençait déjà à fondre bien qu'une fine couche de glace reste là, glaçant mes coussinets roses. Mais le soleil se levant, plus chaud de jour en jour, on voyait bien que le printemps arrivait à grand pas. Pour la Tribu, ce serait une bonne chose, le gibier reviendrait sur nos terres et la vie reprendrait. Bien que ma fille soit malade et que Papillon Nocturne demeure toujours portée disparue, le clan continuait de vivre. Mais pour combien de temps encore ?

    Je me baladais dans le froid, mon pelage Tricolore se reflétant sur le blanc bleu de la fine couche de glace recouvrant le sol pourtant humide. Mes yeux rouges étincelant regardant partout ou j'allais. Devant moi, le grand cerisier. Celui là, qui me rappelait des bons et des mauvais souvenirs. Mais je l'aimais ce cerisier car depuis que j'étais petite j'y venais, qu'il pleuve, vente ou qu'il neige. Et quand même rayonne le soleil, ce soleil qui nous manque tant en ce moment mais qui vit toujours au fond de nos coeurs ...

    Trève de bavardage. Ma démarche gracieuse me guidait vers ce magnifique arbre. J'entendis une branche craqué mais avant que j'ai put levé la tête, quelque chose tomba devant moi. C'était tout bêtement, un chat. Un chat qui me ressemblait étrangement. Il se redressa, surement ne voulant pas montrer ses faiblesses.

    Qui es tu et que fais tu sur le territoire de la Source ?

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


†† J'aurai ta peau Berlioz !!! ††



Clickk

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-guerre-desclans.forumdediscussions.com


Korrigane

Membre Solitaire


Messages : 62
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 21
Localisation : Quelque part dans la galaxie

Feuille de Guerrier
Sexe: .: Féminin
Rang :
Relations:
MessageSujet: Re: .: Mon Beau ... Sapin ? :.   Sam 19 Mar - 18:24



| J'avais lu sur ta près' "yeux bleus" mais pas grave :)|

Existerait-Il Pour Moi Un Jour Sans Malchance ?


PV Étoile de Printemps



Vu la tournure que prirent les évènements, je le déclare haut et fort. Non. Une bise glaciale passa à ce moment là. Le froid me fit l’effet d’une gifle et le vent était mordant. J’avais envie d’hurler tellement mes pattes me faisaient mal. Mon épaule, elle, n’allait pas mieux. J’étais obligée de me pencher pour garder l’équilibre. Dépourvue de peau j’aurais peu être été plus belle. Mais bon, en ces moments-là, qu’importent la beauté, l’élégance et la joliesse ? Rien. Tout ce que j’aurais voulut à l’instant même était que le soleil pointe le bout de son nez et que ses rayons réconfortants fassent fondre la neige et renaître les crocus et éclore les bourgeons. Cela aurait été un miracle, ou une hallucination. J’aurais quand-même préféré le miracle. Que ce ciel bleu aveuglant laisse place à des cieux doux, azurés et parsemés de nuages qui semblent jouer à saute-mouton me semblait totalement impossible. Comme je l’avais dit, un miracle. Rien d’autre. J’avais même envie que cette période d’hiver laisse place à celle de l’automne pour que je puisse chanter d’un air guilleret en gambadant dans les prés : « Tombe, tombe, tombe la pluie ... ». De la pluie, oui, mais pas de la neige. Cette infâme poudre blanche faite d’eau cristalline coulant à flot. J’avais du mal à imaginer une telle transformation. Même lorsqu’elle fondait, la neige me dégoûtait toujours autant. De plus, si elle avait été mangeable et sucrée comme les fraises des bois, cela aurait changé mon opinion. Mais là, fade, incolore et immangeable, je la détestais de ton mon cœur. Mais bon, c’est l’une des choses dans la vie que l’on ne peut pas changer. Comme par exemple ma situation et mon embarras. Impossible de m’enfoncer dans la terre, de me rendre invisible, de m’enfuir. Je devais faire face. Soutenir le regard rubis de la belle chatte qui se tenait en face de moi. Je n’avais pas le choix. Demain, un nouveau jour se lèverait, plein de nouvelles aventures, mais il ne faut ni vivre ou penser au futur. Ni même au passé. Seulement au présent, au moment même, rien qu’au présent. J’attendais donc une réponse de la chatte à mon petit mot tout court que j’avais prononcé. Mais il signifiait pourtant tant de choses. Il exprimait toute la douleur que j’éprouvais, toute la souffrance que subissait mon corps endolori. Un son parvint bientôt à l’une de mes oreilles. Pas un son, toute une phrase, ou plus précisément une question.

« Qui es-tu et que fais-tu sur le territoire de la Source ? »


La Source, le célèbre Clan de la Source. L’un de ceux qui constituaient quasiment toute la hiérarchie de l’immense région. Celle dans laquelle j’avais envie de vivre, d’y rester, d’y passer le restant de mes jours. Je soutenais toujours son regard mais mes yeux imploraient la pitié. Je le savais. Je voyais mon reflet grâce aux yeux rouges miroitants de l’inconnue. Elle me ressemblait tellement. D’elle se dégageait une aura de puissance. Elle devait avoir un rang élevé dans le Clan de la Source. Elle semblait aussi très robuste. Mais je n’avais pas le temps de penser un peu plus longtemps, il me fallait répondre et vite. J’essayais d’ouvrir la bouche. Premier échec, un deuxième maigre filet de sang coula le long de mon coup pour aller tacher la fourrure de mes avant-jambes. Tout ce que je pouvais faire c’était réessayer au risque de perdre trop de sang. Mais je savais que la chatte au pelage écaille de tortue n’était pas du genre à laisser mourir quelqu’un devant ses yeux. Surtout quelqu’un pouvant être apprentie dans son Clan. Je l’avais toujours repoussée, cette idée. D’aller dans un Clan. Mais pourquoi ? On y était protégé, on y avait des amis, on y mangeait bien. Il y avait même quelqu’un qui pouvait soigner vos plaies à tout moment. La vie de luxe quoi. Enfin, un début de phrase sonna dans l’entourage. À mon grand étonnement. Je n’aurais jamais cru y arriver.

« Je ... Je m’appelle Korrigane et je ... je ... »


Je n’avais même pas eu le temps de terminer ma phrase que je m’écroulais de nouveau lamentablement sur le sol. Comme une masse. Mes jambes étaient trop faibles et amochées pour soutenir un tel poids. Il m’aurait fallut des sortes d’attelles, mais je n’arrivais presque plus à analyser mes pensés. Je perdais trop de sang et m’affolais terriblement. Allais-je mourir ? Devant une chatte dont je ne connaissais même pas le nom ? Non, il fallait que je combatte, que je survive. Mais, était-ce encore possible ? Mon sort n’était-il pas encore désespéré ? Je pris la peine de regarder pour ce qui me semblait être une dernière fois vers le ciel. Mes yeux larmoyaient. Qu’importe, mon épaule souffrait bien plus qu’eux alors je m’en fichais bien. Si seulement il avait été le printemps. J’aurais été sûre de survivre. J’aurais trouvé quelque chose à quoi m’accrocher à la vie mais là. Rien. Pourtant une petite voix au fond de moi me disait que j’allais y arriver. Mais disait-elle la vérité ? C’était-là la grande question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Etoile de Printemps

Fonda Cindra ~ Meneuse de la Source
Sadique et Sans Pitié

Fonda Cindra ~ Meneuse de la SourceSadique et Sans Pitié

Messages : 1171
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 18
Localisation : Tanière du Chef

Feuille de Guerrier
Sexe: ♀
Rang : Meneuse
Relations:
MessageSujet: Re: .: Mon Beau ... Sapin ? :.   Dim 17 Avr - 9:04

    |Honte à moi, mais tes RP son grands et je suis une grande flemmarde x)|

    Ce chat n'arrivait visiblement pas à parler. Elle ouvrait la bouche et la refermait, on sentait l'odeur de la peur et de la honte à plein nez. J'avais l'air si méchante que ça ou quoi ? Je ne vais pas la manger non plus ... Pourquoi je fais si peur ? Mes yeux c'est ça ?! Mais je n'ai aucune intention de lui faire du mal. Elle me regardait, épuisé ... Que craignait elle au juste ? Il est vrai que pour un solitaire, rencontrer un chat de clan peut être fatal si on ne sait pas se battre mais surtout si le chat de clan en question est un combattant qui ferait n'importe quoi pour se battre. Sur ce cas là, je n'avais pas de raison de l'attaquer. Peut être ne savait elle pas ou elle avait mis les pattes tout simplement.

    « Je ... Je m’appelle Korrigane et je ... je ... »

    Elle n'avait pas fini sa phrase qu'elle s'écroula sur le sol. Au moins j'avais un nom c'était déjà ça. Je pense qu'il fallait peut être l'aider. Sa chute avait été assez spectaculaire et elle semblait blessé et épuisée. Je me présente et je l'amène au camp ... Elle en avait besoin sinon, vu son état elle allait mourir.

    Je ne vais pas m'éternisé sur ma présentation. Je suis Etoile de Printemps, meneuse de la Tribu de la Source et je t'emmène de ce pas à mon camp pour te soigner. As-tu la force de te lever ?

    Si elle se levait, je la soutiendrait pour ne pas qu'elle tombe, sinon je la porterais.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


†† J'aurai ta peau Berlioz !!! ††



Clickk

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-guerre-desclans.forumdediscussions.com


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: .: Mon Beau ... Sapin ? :.   Aujourd'hui à 0:25

Revenir en haut Aller en bas
 

.: Mon Beau ... Sapin ? :.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
§.La guerre des Clans.§ :: Tribu de la Source :: Les territoires :: Le grand Cerisier-
Sauter vers: